L'alimentation du chat Sibérien

chaton sibérien

 

Parce que la nutrition est l'une des clés les plus importantes pour la santé et la longévité de votre chat, une de vos plus grandes responsabilités en tant que propriétaire est de fournir à votre chat une alimentation avec les éléments nutritifs nécessaires à sa croissance et à son entretien.
Pour ce faire, il faut d'abord comprendre ce que les chats ont besoin dans leur alimentation.

 

Alimentation adaptée = santé

Les chats sont des carnivores stricts. Contrairement aux chiens, que la domestication a profondément modifié à tout point de vue, le chat Sibérien dit "chat domestique" n'a que très peu évolué
au niveau digestif par rapport à ses ancêtres sauvages.
Son comportement alimentaire est et reste celui d'un prédateur, nécessitant un apport alimentaire fréquent et fractionné, qui se compose de près de 70 % d'eau, avec beaucoup de protéines, un peu de graisses, et surtout très peu de glucides.
Les chats ont également besoin de plus d'une douzaine d'éléments nutritifs, notamment des vitamines, des minéraux, des acides gras et des acides aminés.
Un autre élément nutritif important par rapport à sa santé globale est l'eau. L'eau aide à réguler la température du corps, la digestion des aliments, à éliminer les déchets, lubrifier les tissus.
Vous devez fournir à votre chat de l'eau propre et fraîche en libre-service et en tout temps.

Quels aliments choisir alors ?

Lors du choix de la nourriture de votre chat, il est important de tenir compte de son âge, de sa condition physique, de sa santé, et son niveau d'activité.
Vous pouvez éviter de nombreux problèmes de santé féline, y compris l'obésité et les maladies des voies urinaires, en suivant les directives appropriées.
Il est donc important d'apprendre les avantages et les inconvénients de différentes variétés d'aliments pour chats et comment établir une routine d'alimentation adaptée.

Assurez-vous d'acheter des aliments certifiés Premium et haut de gamme, et de discuter des options d'alimentation avec votre éleveur ou vétérinaire si vous avez des questions ou des doutes.

Les aliments premium sont plus chers à l'achat que des aliments plus "bas de gamme".
Mais avec une meilleure digestibilité et des matières premières d'excellente qualité, les quantités à distribuer pour satisfaire les besoins d'un chat sont moindres avec un aliment premium qu'avec un aliment d'entrée ou de milieu de gamme.
Le coût journalier d'un aliment premium n'est donc pas beaucoup plus élevé que celui d'un aliment standard.
Alors que les effets sur la santé de votre chat sont sans comparaison...

Les aliments secs (croquettes), étaient jusque-là recommandés du fait de leur coût, de leur commodité, et de leur intérêt pour la dentition des chats. On savait malgré tout qu'une alimentation sèche prédispose davantage qu'une alimentation humide aux affections du bas appareil urinaire (ABAU), la concentration des urines favorisant les cystites idiopathiques et la formation de cristaux ou de calculs - même si la qualité et la composition des croquettes premium limitent considérablement ce risque, par rapport à des croquettes standard.

Un rééquilibrage se fait actuellement en faveur des aliments humides (boîtes ou sachets fraîcheurs), plus riches en eau (prévention des cystites, protection du système rénale), et plus proches de ce qui semble être le régime "idéal" du chat (beaucoup de protéines, très peu de glucides).
Il est donc recommandé aujourd'hui de mélanger aliments secs et humides.

Les repas, a quelle fréquence ?

Les chats ont besoin de s'alimenter plusieurs fois par jour (10 à 15 fois en moyenne).
Les croquettes doivent idéalement être disposées en accès à volonté près de la fontaine ou de la gamelle d'eau, l'humide doit être distribué de préférence en petite quantité, au coup par coup, car il perd très rapidement de son appétence, surtout lors des périodes les plus chaudes.

Ce que les chats pourraient apprécier et qui est toxique pour leur santé :

Le lait, et tous ses dérivés (beurre, crème, fromage, glace, etc) : lorsqu'il est sevré, le chat ne produit plus suffisamment de lactase pour bien digérer le lactose contenu dans le lait.
Le thon en boite : le thon en boîte contient beaucoup trop de sel et peut engendrer à terme de graves problèmes rénaux. Tout comme toutes les préparations destinées à la consommation humaine (rillettes, pattés, charcuteries, jambon ...)
Le sucre et les gâteaux, le chocolat, le café, les fruits à pépins et noyaux, les oignons crus et l'ail, la pomme de terre, les choux et navets, les champignons, l'avocat, les noix contiennent eux des éléments toxiques pouvant causer des intoxications alimentaires chez votre chat.
Donc attention, si vous souhaitez faire plaisir a votre compagnon, il vaut mieux opter pour des friandises appropriées !

Et le cru dans tout ça ?

Il existe trois courants d'alimentation crue dont on entend de plus en plus parler :

- Le BARF. C'est le plus connu. Il s'agit de donner de la viande, des os, des abats, et un petit peu de légumes.
- Le Ray Feeling. Ce régime ressemble beaucoup au BARF, à ceci prêt qu'il n'y a pas de légumes.

Le chat étant un carnivore strict, le régime Ray Feeling lui convient mieux que le Barf.

Attention, pour ces deux régimes, il est conseillé de ne pas trop couper la viande, car cela élimine la taurine, indispensable à nos petits félins. Si l'on est obligé de couper en petits morceaux, il faudra alors donner un complément en taurine.
Pour ces régimes, il convient de rajouter des compléments en vitamines et minéraux, de l'huile de saumon, de la levure de bière, etc.

- Le Cholet Feeling. C'est le plus décrié de tous les régimes crus, mais également le plus proche de ce que mangerait le chat à l'état sauvage, puisqu'il s'agit de donner des proies entières, sans rien retirer.

 

 

 


chaton sibérien

 

 

À mon avis :

Il me semble que cette dernière méthode ne soit pas des plus pratique pour tout un chacun, (bien que très vantée), et ne rentre pas dans la praticité de la plupart de nos modes de fonctionnement au quotidien.


Je recommande néanmoins lorsque l’occasion est propice de ne pas hésiter à proposer à votre chat une bonne part de cru : viande, abat, œuf, ou encore poisson.

Pour notre élevage, nous avons fait le choix de la polyvalence.


Nous distribuons des croquettes premium à volonté, des aliments humides en petites quantités tous les jours et aussi de la chair cru a raison de trois à cinq fois par semaine environ.


Nous appliquons cette méthode avec nos adultes aussi bien qu'avec nos chatons dès lors qu'ils sont en âge de commencer la transition allaitement/sevrage.


Ainsi, suivant le désir de la future famille adoptante, les chatons sont déjà habitués à ces diverses possibilités et, de plus, cela renforce leur système digestif grâce à cette précoce diversification alimentaire.